Fervente admiratrice du Festival de Cannes où elle est invitée chaque année mais où elle ne se rend jamais, faute de temps, trop occupée à préparer vos petits souliers, Patricia est toujours dans un état de transe quand arrive enfin la plus belle manifestation au monde.
Et cette année, l'excitation est à son comble car c'est sa cousine éloignée, sa très chère cousine, son inestimable cousine, qui présidera le jury du Festival de Cannes. Un Festival de Cannes qui arrive juste après l'affaire Weinstein, en plein #METOO #TIMESUP et qui a su nommer au bon moment une Présidente dont le talent ne semble connaître aucune limite.
Si pour la majorité d'entre nous, nous avons appris la nomination de Cate Blanchett par une dépêche AFP, Patricia fut mise au courant par un tonton commun qu'elles ont et qui vit quelque part près de Kaimkillenbun en Australie. Ce cher tonton, éleveur de kangourous est le seul pont qui existe encore entre Cate et Patricia, qui ont grandi et vécu à des milliers de kilomètres l'une de l'autre. Pourtant ce lien est loin d'être anodin car c'est chez cet oncle que Cate va se réfugier entre deux tournages. C'est chez lui qu'elle va se ressourcer et oublier les vicissitudes de la vie hollywoodienne. C'est chez cet oncle qu'elle apprit le Noble Art, la boxe, entraînée par le meilleur des marsupiaux.
De son côté Patricia n'est allée qu'une fois à Kaimkillenbun, à quatre ans, envoyée par des parents qui travaillaient trop et qui avaient besoin que l'on prenne soin de la petite Patricia, très exaltée à cette époque. Alors quoi de mieux que de l'envoyer dans l'endroit le plus reculé du monde chez un oncle qu'ils connaissaient à peine mais réputé pour sa dureté ?
Escarpin bout ouvert talon haut nubuck jaune citron Gertrude Patricia Blanchet

Après un très long voyage pour une si petite fille, elle fut accueillie à l'aéroport de Brisbane direction le royaume des kangourous où elle passa les mois les plus magiques de sa vie. Aujourd'hui encore elle se rappelle très distinctement sa première rencontre avec son aînée Cate. Alors qu'elles ne partagent pas la même langue maternelle ou quoi que ce soit d'autre à priori, elles se mêlent très vite et deviennent de grandes amies. Elles partent à dos de kangourou explorer le nord-est de l'Australie alors que leur oncle ne peut décemment s'occuper d'elles.

Patricia avouera rétrospectivement que ce périple avait très certainement eu une immense influence sur ses créations et sur son destin. Surtout cette expérience avait soudé les deux cousines qui durent affronter à multiples reprises les assauts de dingos, les chiens sauvages australiens. Si aujourd'hui Patricia en rit de bon coeur, il en fut autrement alors mais grâce au courage de son illustre aînée elle pu s'en sortir saine et sauve et elle rentra en un seul morceau à Paris le mois suivant, plus forte que jamais.

Les cousines éloignées le sont toujours aujourd'hui et même si elles prennent des nouvelles l'une de l'autre à coups de likes et autres émoticones, c'est surtout par presse interposée qu'elles sont au courant de leurs vies respectives.

Si Patricia est très admirative du travail et du chemin accompli par Cate, Cate est tout autant ravie de celui de sa chère cousine éloignée. Et si elle n'était pas contrainte par son agent de porter de sombres marques pour défiler sur les tapis rouges, Cate se donnerait à coeur de diffuser la bonne parole. Chose qu'elle fait dès que les caméras ont le dos tourné. Et c'est ce qui plaît tant d'ailleurs, que les chaussures de Patricia soient de petites bijoux confidentiels que vous ne verrez jamais sur tout le monde.