{# UI #} Caret Right Caret Left Caret bottom Heart Plus Minus Cross Arrow left Account Cart Cart empty Clipboard Menu Search {# Media #} Play pause {# Socials #} Fb Insta Pinterest Tiktok Tumblr Snapchat Youtube Vimeo Twitter {# Logo #}
🌏 Livraison partout dans le monde
⚡ 14 JOURS POUR CHANGER D'AVIS
LES COMMANDES PASSEES APRES LE 1er AOUT SERONT EXPEDIEES LE 21 AOUT
RETOUR SIMPLIFIÉ

LA VÉRITABLE HISTOIRE DE LA MOJITO

La Mojito est une icône. La Mojito est la plus grande chaussure de type escarpin jamais créée.

La Mojito, c'est un peu ma création HPI, cet enfant dont je suis secrètement la plus fière.

Ce qu'il faut savoir (ou pas, cela dépend de votre envie de connaître la suite de cette histoire) c'est que l'idée de la Mojito m'est survenue à un moment où la marque n'existait pas encore. Elle n'avait même pas germé dans mon esprit.

Cela remonte à une vingtaine d'années, alors que je vivais dans une studette rue Dauphine, dans le sixième arrondissement de Paris. Un micro-appartement dont les murs étaient bouffés par des champignons titanesques. Je n'y voyais aucun danger et ne me préoccupais donc pas de leur prolifération, pensant que cela donnait une touche "Grottes de Lascaux" à mon appartement.
Sauf qu'à un moment donné, outre le fait que cela assombrissait grandement la pièce, j'ai commencé à développer des problèmes pulmonaires. Au début, j'ai cru que c'était à cause de la cigarette, puis des joints. Mais il y eut une nette aggravation et rapidement, je ne pouvais plus monter les escaliers, ni même marcher. Je dus mon salut au restaurateur cubain situé juste en face de mon immeuble. Me voyant suffoquer, il vint à mon secours et m'installa sur une chaise. J'étais à court d'oxygène. Je m'évanouis.

Je n'ai aucune idée du temps que je suis restée dans les vapes.

En ouvrant les yeux, je vis une mer bleue devant laquelle s'étendait une plage de sable blanc.
Sur cette plage de sable blanc, le temps semblait suspendu. J'étais allongée, respirant avec facilité, un contraste frappant avec les moments d'étouffement dans ma studette. Le restaurateur cubain, dont le visage m'était désormais familier, se tenait à côté de moi, un sourire rassurant aux lèvres.

Patricia Blanchet

"Vous êtes en sécurité maintenant," dit-il en me tendant un verre.
C'était un mojito, frais et pétillant, avec une tranche de citron vert et une feuille de menthe parfaite. En le sirotant, je sentis une vague d'inspiration me submerger.
Est-ce que ce connard n'était-il pas en train d'essayer de me droguer avec du GHB ? Après tout, j'étais plutôt jolie, gaulée de ouf. Et lui, je ne l'avais jamais vu avec la moindre nana depuis que sa femme l'avait quitté en partant avec le mec de la plonge. Et puis merde, que faisais-je à cet endroit ?
Peut-être aurait-il mieux valu crever que d'être au bout du monde avec ce restaurateur ! Je n'avais aucune confiance en lui mais je devais reconnaître que j'allais mieux, que je ne cherchais plus mon souffle.
Le réveil à cet endroit inconnu, loin de ma studette parisienne, était une expérience déroutante. Mon esprit, encore embrumé, luttait pour assimiler la situation.Le restaurateur me regardait avec une expression qui oscillait entre inquiétude et assurance.


"- Vous êtes en sécurité," répéta-t-il. "Vous étiez gravement malade à cause des champignons dans votre appartement. J'ai utilisé des remèdes naturels pour vous soigner."
Ces mots, bien que rassurants, ne dissipaient pas entièrement mes doutes. Néanmoins, je ne pouvais nier l'amélioration de ma santé. Ma respiration était plus aisée, et une nouvelle énergie semblait couler dans mes veines. Peut-être, après tout, cet homme avait-il vraiment agi dans mon intérêt.

La période de convalescence fut rythmée par l'ingestion de Mojitos en grande quantité. Alors que je récupérais, l'idée de rendre hommage à ce fameux cocktail prenait forme. Ce n'était plus seulement une chaussure, c'était le symbole de la renaissance, un hommage à la seconde chance que j'avais reçue.

Le jour du lancement, le monde de la mode fut ébranlé. La Mojito n'était pas seulement une chaussure, c'était une histoire de survie, de renaissance, et de transformation. La presse et les influenceurs étaient captivés non seulement par le design innovant de la chaussure mais aussi par le récit fascinant de sa création. Mais je sus garder la tête froide en me la plongeant fréquemment dans un bac à glaçons.

Les critiques furent élogieuses. Ils louaient l'audace du design et la qualité de la fabrication. La Mojito devint rapidement un sujet de conversation dans les cercles de la mode. Les commandes affluèrent, dépassant toutes mes attentes.
La chaussure était plus qu'un succès : c'était un phénomène.

En regardant en arrière, je me rends compte à quel point ce périple imprévu a façonné mon destin. La Mojito n'est pas seulement le produit de mon imagination, elle était le fruit d'une expérience de vie transformée en art.

Elle symbolise le courage de surmonter les épreuves et la capacité de se réinventer.

Ce voyage, qui a commencé dans une studette parisienne envahie par les champignons et m'a menée jusqu'à une plage exotique, a été plus qu'une aventure ; c'était une métamorphose personnelle et professionnelle. La Mojito, plus qu'une simple chaussure, est devenue un symbole de résilience, d'innovation, et d'une beauté qui transcende les obstacles.

Patricia Blanchet

France : livraison gratuite en point relais à partir de 300€*
nouveau : retour simplifié*
Paiement en 3 ou 4 fois sans frais*